Association loi 1901 pour la promotion et la valorisation de l'orgue de l'église Saint-Hilaire du village de Pesmes.

Organisation d'événements musicaux.

Mentions légales

COORDONNÉES


06 63 91 10 50

8 rue de Granvelle

70140 Pesmes

orgue-musique-pesmes@orange.fr

SUIVEZ˗NOUS !


Et consultez les news et notre actualité.

  • Facebook Social Icône

L'INSTRUMENT

SON HISTOIRE

Cette section est actuellement en travaux, afin de vous présenter prochainement  un article le plus complet et vérifié possible.

EN ATTENDANT...

Voici un bref résumé (sujet à évolutions) :

 

Buffet : classé le 02/03/1903

Partie instrumentale : classée le 08/11/1972

L’église Saint-Hilaire de Pesmes possédait déjà un orgue à la fin du XVIIe siècle. Le facteur d’orgue Guillaume Mourez d’Auxonne passa un marché, le 22 février 1725, avec le magistrat de Pesmes, pour la construction d’un instrument neuf ; la réception eut lieu le 9 mai 1727. L’orgue a coûté 916 livres et « pour parfaire à la sonorité », une trompette fut ajoutée pour le prix de 120 livres. Mourez marchanda le buffet au sieur Morey (d’Auxonne) moyennant 220 livres.

 

Le buffet, sur lequel on peut lire l’inscription « Laudate Dominum in chordis et organo 1727 », est en chêne sculpté, en forme de lyre, à trois tourelles (deux grandes et une petite) encadrant deux plates-faces.

Une réparation est signalée en 1772, par l’abbé Baudran.

En 1847, quelques travaux sont réalisés par Tourey de Besançon.

En 1934, Jules Bossier de Dijon modifie profondément l’instrument et supprime la fourniture, la cymbale, la tierce, le cornet du clavier et retire la trompette de pédale pour installer un salicional, une voix céleste au clavier et une basse de montre de 8 pieds à la pédale.

Le clavier est changé modifiant ainsi la mécanique.

En 1960, sont retrouvés, dans les combles de l’église, le clavier originel et d’autres éléments anciens.

Dès septembre 1978, Jean Deloye d’Audelange est chargé de restaurer l’orgue : il le remet dans son état d’origine et restitue, en copie, la tuyauterie manquante. L’instrument est inauguré, en 1982, par le musicien Michel Chapuis.

Enfin, fin 2018-début 2019, les facteurs Marie Réveillac et Denis Londe, de Frasne-les-Meulières (Jura), effectuent une révision générale.

logo_O&MP.png